AUX ORIGINES DE SIRÈNES

UNE JOURNÉE PARTICULIÈRE -
SÉANCE DU 14 DÉCEMBRE 1774

La Partie de chasse de Henri IV  (Charles Collé)

Les Amants généreux (Marc-Antoine-Jacques Rochon de Chabannes).

Sirènes remercie chaleureusement Christian Biet
pour son enseignement, sa proposition et ses encouragements.

Dramaturgie et mise en espace de Laura Elias et Marie Roth.
Avec Gabrielle Cohen, Rémi Dayre, Jérémie Edery, Laura Elias,
Rémi Grosset, Thomas Kellet, Clara Parr Gribbell, Camille Pierron, Vincent Pierron, Yohann Propin, Loïc Renard, Marie Roth.

Goguette. Nom féminin. (Ancien français gogue, réjouissance). Au XIIIe siècle, société privée d’une vingtaine de personnes maximum où l’on rit, boit chante et échange pamphlets et autres douceurs. Au XXI siècle, salle de répétition ou autre lieu de création dans lequel les apprentis artistes que nous sommes travaillent en chœur, entre amis, dessinateurs, peintres, vidéastes, musiciens et comédiens. En goguette. En léger état d’ivresse, émoustillé, en colère parfois, mais toujours en effervescence, dans l’échange et le partage.

Dans La Partie de chasse de Henri IV – pièce qui promeut l’image d’un roi bon et près du peuple au moment de l’avènement de Louis XVI –, Henri IV, au faîte de la gloire et de sa puissance, s’égare en chassant dans la forêt de Sénart. Il y fait la rencontre d’un paysan nommé Michau, qui, sans reconnaître le roi, lui offre l’hospitalité. Henri accepte de grand cœur, est traité à la bonne franquette par ces braves gens qui le trouvent aimable, mais qui lui reprochent de ne pas manifester assez d’enthousiasme pour le « père du peuple », Henri IV. Touché jusques au fond du cœur, il dote les enfants de Michau et punit le marquis de Concini, qui avait enlevé Agathe, la fiancée du fils de Michau...

Les Amants généreux est une comédie de Rochon de Chabannes d’après Minna von Barnhelm, ou la Fortune du Soldat de Lessing (1767). La Prusse se remet à peine de la Guerre de Sept ans menée par Frédéric II. Le major Téleim est injustement mis à pied et vit reclus dans une auberge berlinoise. La comtesse Minna von Barnhelm, sa fiancée pendant la guerre, est sans nouvelle de lui. Elle s’en va à Berlin afin de le persuader de vaincre le diktat de l’honneur et d’épouser la douceur de l’amour. La pièce interroge la liberté d’action des hommes dans une société où la morale domine et dicte les règles du « combat pour l’honneur ». Mais si l’honneur règne sur les hommes, il ne gouverne finalement pas.

Captation d'une première étape de travail et de représentation à l'Académie Royale d'Oslo.

DE NE VERDENER

LES 9 MONDES 

Conte musical de Pierre Thilloy

Institut Français de Norvège

Académie Royale d'Olso (mars 2016)

Festipilene i Bergen (mai 2016)

Avec le quintet à vent Woods of Norway
Magnus Berg à la narration musicale.

Mise en scène de Laura Elias et Marie Roth.

Première mise en scène d’une pièce musicale pour Sirènes. L’enjeu était de trouver un dispositif scénique permettant de sortir de la forme classique d'un concert et particulièrement de travailler le jeu du narrateur avec une attention particulière pour les jeunes musiciens qui n’avaient jamais eu l’occasion d’aborder la forme du concert mis en scène, et ce, tout en respectant la dramaturgie et la complexité de la partition du compositeur.