top of page
CTTD-2©​Zoé Mary Pieto_edited_edited.jpg

CONTINUEZ TOUJOURS TOUT DROIT

Spectacle absurde entre danse et clown
pour deux interprètes & une intelligence artificielle
En collaboration avec la compagnie Bang!

​​CRÉATION NOVEMBRE 2023

À l'International Visual Theater

Paris 7 Cité Chaptal (75009)

→ Jeu. 30 nov. 14h (séance scolaire)

→ Jeu. 30 nov. 19h (tout public)

→ Ven. 1 dec. 10h (séance scolaire)

→ Sam. 2 dec. 18h (tout public)

→ Dim. 3 dec. 16h (tout public)
 

Aux Bords de Scènes

Ablon-sur-Seine à l’Espace culturel Alain-Poher (94)

→ Ven. 10 nov. 14h15 (séance scolaire)

→ Sam. 11 nov. 16h (tout public)

Entre danse et clown

Dès l'âge de 8/9 ans
Adapté aux spectateurs sourds
et malentendants (en version salle)

L’ÉQUIPE

Créatrices - interprètes : Marie Roth & Elise Roy
Interprète du rôle de l'I.A. Barbara, co-adaptation LSF : Laurène Loctin

Regard extérieur gestuelle : Claude Bokhobza

Création lumière & régie : Jérémie Gaston-Raoul

Costumes : Irène Bernaud

Scénographie : Zoé Mary Pieto

Adaptation LSF : Igor Casas

Assistante adaptation LSF : Marie Lemot

Musique Post burn-out : Lucci

Vidéo : Marie Bertrand (images), Jeanne Le Guillerm (maquillage, dessins), Faustin Navailles (montage)

Stagiaires : Jade Porte (communication) & Violette Roget (costumes, accessoires)

Merci à Bastien Nouri et Leopold Roy (Studio Dupark).

Projet lauréat

Plateaux Premiers Geste(s) du Groupe Geste(s) 

Création en cours #7 2022/2023

des Ateliers Médicis

Coproducteurs

Le Groupe Geste(s)

Les Bords de Scènes, Grand-Orly Seine Bièvre 

& L'IVT - International Visual Theatre​

CTTD-1©​Zoé Mary Pieto_edited.jpg

MERCI À NOS SOUTIENS

Théâtre Public de Montreuil – CDN, Théâtre de Châtillon-Clamart, Le Nouveau Relax - Chaumont, Théâtre du Rempart – Semur en Auxois, Théâtre des Roches,- Montreuil, Théâtre de la Girandole, Théâtre du Samovar, Théâtre de l’Échangeur,

le CFPTS, la Maison du Parc départemental Jean-Moulin Les Guilands, la Ménagerie de Verre dans le cadre du Studio lab, le CN D de Pantin.

Merci à Agnes Arquez-Roth pour son accueil et son soutien.

Action soutenue par la
Région Île-de-France et l'Agefiph

DEUX FORMATS

1 FORMAT ESPACE NON-DÉDIÉS durée 40 mins

1 FORMAT SALLE durée 1h, création lumière, accessible aux spectateurs sourds et malentendants.

CTTD EN SALLE.png
CTTD EN ESPACE PUBLIC.jpg

PITCH

Deux êtres venu.e.s d’ailleurs atterrissent sur scène pour intégrer la société humaine. Avant ​de rejoindre le public​, iI leur faudra cependant suivre les conseils de Barbara, une Intelligence Artificielle en charge de leur processus d’intégration. Les deux êtres​,​ nouvelles à ce monde​,​ tordent​​ par un humour involontaire​ les injonctions de ​cette "amie qui leur veut du bien", véritable amalgame ​de toutes ces informations contradictoires ​​si bien intégrées qu’on ne les questionne plus. ​

​Un trio décalé à l'esthétique pop​/​rétrofuturiste, qui joue de la relation entre langage(s) et autorité(s).

vlcsnap-error104.png
CTTD-4©​Zoé Mary Pieto.JPG
CTTD-3©​Zoé Mary Pieto.JPG

NOTE D'INTENTION

Continuez Toujours Tout Droit est notre première création commune. Elle rassemble pour la première fois nos deux langages scéniques (la danse et le clown), notre amour de l'expressivité du corps et du travail sonore, une lecture absurde de sujets politiques et intimes, et un goût pour les formes théâtrales qui ne se déploient pas forcément dans des théâtres. C’est aussi la première création que nous rendons accessible aux publics sourds et malentendants.

 

L’idée de ce duo - devenu véritable trio en considérant la place de Barbara - naît d’inspirations diverses issues des sciences politiques et sociales (sociologie de l’intégration, Durkheim, Foucault, la notion de face chez Goffman et son étude sur les contraintes rituelles dans les interactions) ; de références populaires comme la vidéo Be a Lady They Said ou les montages médiatiques tels que le VU ; d’œuvres théâtrales (Falk Richter - For the disconnected child & Complexity of Belonging) qui analysent les systèmes dans lesquels interagissent les humains ; ou encore de références issues de la littérature comme La Zone du Dehors d’Alain Damasio.

La relation entre langage(s) et autorité(s) est le terrain de jeu que nous explorons dès nos premières recherches de protocoles gestuels communs, entre danse contemporaine et clown - créature pour laquelle les rapports d’autorité et de statuts donnent du jeu. Ainsi, nous éprouvons le langage - tant verbal que physique ou visuel - comme outil central de toutes autorités, qu’elles soient conscientes ou non, ostensibles ou insidieuses, privées ou publiques, opprimantes ou protectrices, parce que le langage véhicule des normes, instaure une réalité, impacte les corps, de la vie privée à la création théâtrale.

Nous souhaitons jouer de ces injonctions et de la prosodie de ces voix - extérieures ou intérieures - si bien intégrées que nous ne les questionnons plus, et que l’on suit par conviction, par habitude, par confort ou de peur de ne pas prendre la bonne voie. Nous ne sommes pas dans 1984 d'Orwell, car l'autorité ne saurait facilement être pointée du doigt. Elle n’est ni unique, ni simplement une Autre qui juge, évalue et ordonne. Ce sont des voix plurielles et quotidiennes, souvent contradictoires, qui font autorité et qui sont délocalisées et intégrées partout, et surtout en nous-mêmes. Plus qu'un discours à charge, nous souhaitons que ce spectacle pose surtout la question du libre arbitre.

« On a tous des comportements ridicules que l'on accepte ou pas ... que l'on assume ou pas ... dont on est conscient ou pas... Mais peut-être que cela vient du fait qu'on nous oblige à avoir des comportements ridicules afin d'être normal. »

 

  M. Dallaire - Le clown, l'art et la vie.

La moquerie bouffonesque ou la naïveté hypersensible du clown renversent la vision du monde d’une manière toujours rassurante, par le rire ou  la compassion, et ont le pouvoir

de mettre « en espace le mystère des choses ».

  J. Lecocq - Le corps poétique - 1997

« Même s'il n'y a pas de vérité, le clown est convaincu de la posséder. Le problème avec lui, c'est que ce n'est jamais la même. »

M. Dallaire - Le clown, l'art et la vie.

Photo répet.jpg

LE PROJET CONTINUEZ TOUJOURS TOUT DROIT - DICODOCUS

Au bal des injonctions, nous dansons tous en rond.

Création en cours 2023-les artistes_JPG.webp

Les Ateliers Médicis pilotent le programme national Création en cours avec le soutien du ministère de la Culture et en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Il s'agit de faire émerger des voix nouvelles, diverses, originales ; d'accompagner des artistes aux langages singuliers et contemporains ; et de soutenir la création d’œuvres pensées en lien avec des territoires et leurs habitant·e·s. 

Initié en 2016-2017, Création en cours articule trois enjeux : le soutien à la création et à l’insertion professionnelle de jeunes artistes ; la transmission de l’acte de création auprès d’élèves en lien avec le projet de l’artiste et la présence de la culture dans des territoires prioritaires (territoires ruraux, quartiers de la politique de la ville et Outre-Mer).

De janvier à juin 2023, nous nous rendons régulièrement à Bourmont-entre-Meuse-et-Mouzon en Haute Marne (52), pour travailler avec les 15 élèves de CM1 et CM2 de la classe de Karine Theveny de l'École Primaire Raymond Boin.

 

Lors de notre présence sur le territoire, nous articulons temps de recherche, temps de création et temps de transmission. La faculté des enfants — comme du clown — à tout questionner, à avoir conscience des cadres tout en testant les limites, à entendre le sens caché d’une expression, à saisir instinctivement le langage du corps, ou encore à faire entrer l’imaginaire dans la réalité, nous importe particulièrement pour la création du duo.

Lors des 20 jours de transmission avec la classe, nous glissons régulièrement d’un langage à l’autre - qu'il soit verbal, physique ou plastique. 

En créant avec les élèves Dicodocus - un dictionnaire textuel et gestuel réalisé à partir de collectes de phrases, de sons ou de gestes qui les accompagnent au quotidien, nous leur proposons de devenir les académicien·ne·s de leur micro-société - la classe - et de réinventer ainsi de manière ludique et absurde son langage, ses logiques et ses règles. 

Nous souhaitons par là partager avec les élèves le fait que les langages - et donc aussi les règles et les sociétés qu’ils représentent - restent en mouvement et sont un terrain de jeu infini. Au-delà des mots, c’est surtout le fait de lier le langage verbal au langage physique et aux émotions qui nous intéresse.

Nous souhaitons remercier particulièrement :

Karine Theveny

pour son enthousiasme et son implication dans l'organisation et la logistique de cette résidence - en collaboration avec la directrice de l'école, le collège et la commune ;

Louis Bénet 

des Ateliers Médicis

pour son accompagnement;

Rémi Sabau

directeur du Théâtre Le Nouveau Relax à Chaumont pour son accueil en résidence lors de notre présence en Haute Marne.

Avec : Claire, Enora, Matthias, Léane, Léa, Kérian, Emmie, Maélia, Emma, Gabriel, Line, Adrien, Ophélie, Gabriel, Zoé.

bottom of page